J’ai acheté une XBOX ONE Pack Quantum Break !

J’ai finalement décidé d’acquérir une Xbox One. Loin d’être une décision de cœur ou un craquage compulsif, cet achat fut motivé par quelques critères réfléchis et une bonne opportunité ; explication….

La Xbox One n’est pas au premier abord une console de jeu très « sexy ». Avec son look de magnétoscope des années 80/90 et son emballage austère, celle-ci vous immunise contre tout coup de foudre ! Vous savez, ce gros carton de couleur verte avec la photo de la console en très très gros plan… avec sur le coté une petite image toute « rikiki » si vous aviez eu la folie de lorgner sur un pack avec un jeu, enfin, un code de téléchargement….

Ce n’est pas non plus pour ces « face plate », ces parties de coques interchangeables permettant de personnaliser la console comme sur Xbox 360 qui m’auront fait craquer, puisque cela n’existe tout simplement plus sur Xbox One. Et bien oui m’a « ptite dame » pourquoi garder une bonne idée, alors que tous les concurrents ont repris cette particularité pour leurs consoles ; Je fais biensùr allusion aux coques de la PS4 et de la New 3DS de Nintendo.
La Xbox One n’est pas foncièrement une console moche et austère, mais quand celle-ci se montre sacrément original et design elle n’est tout simplement pas commercialisée… (voir ci-dessous la photo d’un exemplaire officiel unique sur le thème du jeu Halo).

Xbox One collector Halo 5
La Xbox One « Halo 5 » est magnifique n’est-ce pas ? Mais celle-ci n’est tout simplement pas commercialisée…

Certains au fond de la salle se disent que je pinaille, pour des choix de design et de « packaging », les goûts et les couleurs ça ne se discute pas… C’est vrai, j’exagère un peu, il y a quand même quelques séries et packs sympa dans le commerce. Malgré ces quelques considérations, Microsoft ne prend pas que de mauvaises décisions, et sait même changer son fusils d’épaule.

Read moreJ’ai acheté une XBOX ONE Pack Quantum Break !

La Xbox 360 fête ses dix ans – Deuxième partie.

Nous voilà donc arriver fin 2015. Le marketing et la propagande journalistique nous pressent de changer de console pour la « next gen », les studios et les grandes firmes, Microsoft en tête, délaissent la Xbox 360 au profit des consoles de dernière génération.

Les entreprises du secteur vidéo ludique se concentrent majoritairement sur la PS4 et la Xbox One. La nouvelle génération de console est là, et il faut l’imposer coûte que coûte. Malgré des choix et une politique « casse gueule » à ses début, (rappelez-vous la non rétrocompatibilité des anciens jeux, la volonté de tuer le marché de l’occasion pour la Xbox One).

Microsoft change heureusement son fusil d’épaule, mais le mal est fait, et cette nouvelle machine prend du retard en terme de vente sur ça concurrente la PS4. Il faut donc donner envie (forcer la main me dite-vous ?) au derniers fidèles de la marque, n’ayant pas encore délaissé leur Xbox 360 pour passer non pas à la PS4 mais bien pour acquérir une Xbox One. Il n’est donc plus vraiment questions de soutenir la Xbox 360 en terme de jeux, même si ceux-ci étaient prévus sur la machine… L’année 2015 fut donc marquée par l’annulation pure et simple de certains titres ; ou sont passées les versions de Dying Light, Ori and the Blind forest sur Xbox 360 ? Sans parler des jeux qui, techniquement n’apportent rien sur « new gen » et qui auraient facilement pu tourner tel quelle sur Xbox 360, comme par exemple l’excellent Divinity Original Sin pour n’en citer qu’un.

Pour autant, ces 12 derniers mois ne sonnèrent pas le glas de la Xbox 360 ! Ce fut même, une très bonne année, si on veut bien considérer les quelques titres de grande qualité édités sur celle-ci.

Read moreLa Xbox 360 fête ses dix ans – Deuxième partie.

La Xbox 360 fête ses dix ans – Première partie.

En cette fin d’année 2015, j’avais envie de faire un point sur la Xbox 360. D’une part, celle-ci vient tout juste de fêter ses 10 ans depuis le 02 décembre. D’autre part cette année fut un très bon « crue » pour cette console !

Déjà dix ans, cela ne me rajeunie pas ! J’avais acheté la mienne en octobre 2008 au Virgin Mégastore des Champs Elysée. Soit, moins de deux ans après son lancement dans l’hexagone. A l’époque, je n’étais pas vraiment enthousiaste à l’idée d’acheter une console estampillée Microsoft. Mais voilà, celle-ci était moins chère que sa concurrente la PS3. De plus, j’avais passé tellement de bons moments sur la série des Résident Evil (notamment Code Véronica) sur Dreamcast, que je cherchais un jeu dans le même style ; un bon « survival ». Le seul hit dans cette catégorie semblait être Dead Space, une exclusivité (momentanée) à la Xbox 360 !

Avec Dead Spcace j’avoue en avoir eu pour mon argent, malgré une violence excessive à mon goût, j’ai adoré ses graphismes magnifiques, sa jouabilité, son scénario magistrale ainsi que son ambiance extrêmement immersive !

Dead Space sur Xbox 360

De plus, Infinite Undiscovery, le premier JRPG réalisé par Trie-Ace et Square Enix sur console « next gen » venait tout juste de sortir en exclusivité sur la XBOX 360. Certes, celui-ci n’était pas exempte de défauts mais il reste pour moi un vrai coup de coeur ! Puis il y eu l’annonce toujours par Square Enix, de l’arrivée prochaine de The Last Remnante, encore un JRPG exclusif à la console de Microsoft pour lequel on espérait beaucoup…
J’ai donc finalement craqué pour une console « made in América ».

Read moreLa Xbox 360 fête ses dix ans – Première partie.

Heidi sur le Nintendo Anime Channel

Entete Heidi 724px

Un soir, ne sachant que faire, et déjà bien trop fatigué pour jouer, je choisis de me connecter au Nintendo Anime Channel. Quelle surprise se fut de découvrir une nouvelle série…

Enfin, entendons nous bien, quand je dis « nouvelle série » je veux dire fraîchement débarquée sur le service de streaming de Nintendo. Car ce dessin animé n’est autre que Heidi  « Fille des Alpes ». Celui-ci fut diffusé en France dès la fin de l’année 1978. Une belle initiative de Nintendo, qui une fois de plus ne fait pas les choses à moitié. En guise d’introduction un petit paragraphe intitulé « Connaissez vous Yoichi Kotabe ? » m’a permis d’apprendre entre autre, qu’en plus d’être un des dessinateurs de la série, celui-ci a également travaillé pour Nintendo de 1985 à 2007 en tant qu’illustrateur officiel de Mario.

Heidi sur le Nintendo Anime Channel

Read moreHeidi sur le Nintendo Anime Channel

J’ai craqué pour une Nintendo New 3DS XL

Depuis son arrivée en Février 2015, l’envie d’acquérir cette console portable devenait de plus en plus évidente.

Tout a déjà été dit sur la New 3DS  et la New 3DS XL depuis leurs lancement en début d’année : Tests, comparatifs, « unboxing » des machines… Ces infos ont d’ailleurs compté dans ma décision, ou tout du moins dans l’envie d’acheter l’une de ces consoles. Voici donc les principaux points que j’ai retenu au sujet de ces nouvelles versions : Ecran supérieur de meilleur qualité, fonction Amiibo, deux nouvelles gâchettes sur la tranche de la portable, CPU plus rapide, mini stick supplémentaire sur la droite. Ecran plus grand et coque interchangeable sur la New 3DS Classique. Design remanié et 3D stéréoscopique stable.

3DS XL ART 07

Malgré tous cela, je tergiversais depuis des mois. Impossible de me décider entre la New 3DS standard avec ses coques multiples, et ses quatre touches colorées façon pad Super Nintendo, ou ça grande soeur la New 3DS XL et son design qui me semblait, en comparaison, bien austère. Malgré la taille de l’écran légèrement plus grand de la New 3DS celui-ci restait encore trop petit pour moi, et il était hors de question de m’arracher les yeux sur un écran « rikiki ». Je fis donc se que l’on fait en pareil cas, comme dit le dictons : « Dans le doute, on s’abstient »… enfin, jusqu’au mois de juillet.

Read moreJ’ai craqué pour une Nintendo New 3DS XL

Bravely Default : Flying Fairy – L’esprit rétro sur console ?

Entete Bravely 01

Je profite de la sortie de Bravely Default sur 3DS pour vous donner mon avis personnel à la question suivante : Quelle console récente acquérir quant on aime principalement les jeux old School ?

Commençons par le début : la sortie de Bravely Default : Flying Fairy sur Nintendo 3DS. Un RPG de Square Enix plutôt rétro dans ça forme et à l’esprit « old school ». Bien fini et ne manquant pas d’intérêt, celui-ci reste efficace pour plaire aux plus jeunes joueurs comme aux plus anciens. En regardant les tests et les « news » ça et là , on apprend que le titre à déjà fait un « carton » au Japon. Nul doute donc que se soit la même chose en France. Bravely Default : Flying Fairy est également disponible dans une Édition collector vraiment soignée (voir ci-dessous). Je profite donc de l’arrivé de ce jeu si singulier pour répondre à cette question : Quelle console actuelle peut intéresser des personnes comme moi, amateur de vieux jeux vidéos, qui n’hésite pas (en fait si, j’hésite souvent !) à dépenser ses euros dans des jeux Mégadrive et PC-Engine d’occasions.

Bravely default collector 01

Read moreBravely Default : Flying Fairy – L’esprit rétro sur console ?