Destiny le roi des corrompus. Edition Légendaire (Xbox)

Qu’apporte cette nouvelle édition de Destiny dite « Légendaire » et que vaut vraiment celle-ci sur Xbox 360 et Xbox One ? Après avoir passé près de trois mois sur le jeu, il était temps de vous donner mon avis. 

Acheté début octobre de l’année dernière, je n’aurais payé celui-ci que 42 euros neuf sur Amazon. A peine un moi après sa sortie le titre de Bungie était déjà en promotion… Cette nouvelle édition au format physique comprend la dernière extension en date « Le roi des corrompus » ainsi que les deux extensions précédentes « La maison des loups » et « Les ténèbres souterraines« , ainsi que le jeu de base.

Destiny art Xbox

Si donc, d’un point de vue numérique cette édition peut être qualifiée de « légendaire », d’un point de vue physique c’est plutôt « bonjour tristesse » ! Non seulement la notice papier est inexistante, mais en plus (ou plutôt en moins) le CD ne contient que le jeu Destiny, et encore, sans les mises à jours. Seuls deux « flyer » sur lesquels sont inscrits des codes de téléchargement accompagnant ce boîtier bien vide. Il m’aura donc fallu plus de quatre heures de téléchargement avant de pouvoir réellement lancer le jeu….Hummm, comment dire… patience ! Etant plutôt hermétique au FPS, je me suis tout de même aventuré à essayer Destiny pour deux raisons : Son coté MMO ainsi que son ambiance, et autant le dire tout de suite, je n’ai pas été déçu.

Destiny Terre zone de départ Xbox

Destiny le Cosmodrome Xbox

Pour ce qui est de sont côté MMO, le jeu nous propose d’incarner trois races : Humain, Cyborg et Eveillé. Cette dernière catégorie ressemblant fortement aux Hommes. Le soft nous permet ensuite de choisir parmi trois classes de personnage : Le Chasseur, furtif et précis, le Titans résistant et puissant, ainsi que l’Arcaniste, une sorte de magicien polyvalent ; la baguette magique ayant été remplacée par des fusils à pompe et autres lances roquette ! Chacune de ces trois classes sont elle même dotées de trois doctrines : Abyssale, Solaire et Electrique (arbre de talents). Après avoir personnalisé l’apparence de son personnage, l’aventure peut enfin commencer !

Celle-ci nous permettra de faire progresser notre personnage sur 40 niveaux par le biais de quêtes reliées à un scénario que j’ai trouvé particulièrement captivant, envoûtant et magistralement mis en scène. A ce niveau on est bien loin des quêtes « Fedex » de World of Warcraft totalement soporifiques ! L’équipement et l’armement n’est pas non plus en reste, il nous serra possible de récupérer des objets de différentes qualités : Ordinaire, magique, rare, légendaire ou exotique. Sachant qu’il est possible de faire évoluer leurs compétences ainsi que pour certains, leurs niveaux de puissance pure, un aspect du jeu très bien pensé.

 

Destiny Eris Morn Xbox

Destiny Théorie du complot-D Xbox

Mais voilà, pour certains grincheux, le MMO c’est avant tout l’aspect social qui prime (et il n’ont pas tout à fait tors), hors Destiny ne propose pas de « chat », ou de canal pour dialoguer librement. Ce n’est pas plus mal, quand on voit le niveau des discussions sur certains MMO ou les joueurs passent le plus clair de leurs temps à « flooder » ou s’insulter, je trouve donc le choix de Bungie compréhensible. Enfin, pas de panique, il est tout de même possible de dialoguer avec d’autres joueurs, pour cela il suffit de les inviter et de passer par le système de discussion du Xbox live pour parler avec qui le désire.

Destiny propose nombre d’événements, de missions, d’épreuves, de Raids, ou il est possible de coopérer avec d’autres joueurs, il n’est donc pas inexact de parler de MMO à son encontre. Même si au premier abord celui-ci peut déconcerter temps sa façon d’aborder le jeu massivement multi-joueur se démarque des stéréotypes ; il faut l’admettre World of Warcraft a formaté le genre !

Destiny Déchus Rixis Xbox

Loin d’être cloisonné ou limité, Destiny sait s’adapter, et attirer un large public. Pour ma part n’étant pas très à l’aise avec les FPS, Je souhaitais commencer l’aventure en solo. Même si le soft se joue en ligne il n’est pas obligatoire d’avoir un abonnement Xbox live pour avoir accès au serveur et faire progresser son personnage (merci Bungie !). Il est tout à fais possible d’évoluer jusqu’au « level » maximum simplement avec la majorité des quêtes du mode histoire. Personnellement, ce n’est qu’a partir du niveau trente que je me suis décidé à prendre un abonnement afin d’avoir accès à plus de contenus. Les missions à trois, les épreuves et le JCJ (joueur contre joueur) en équipe m’était dorénavant accessible via le « matchmaking » (file d’attente automatique pour la formation de groupe). Avec 28 milions de joueurs, Destiny n’as pas à ce justifier d’être ou ne pas être un MMO.

Destiny planète Mars Xbox

Comme je l’écrivais plus haut, le deuxième point m’ayant séduit dans Destiny est son ambiance. Et en effet quelle ambiance ! Je n’aurais jamais cru que l’on pouvait s’amuser autant sur un FPS, ce genre me semblait si réducteur. Dès le départ le scénario est adroitement révélé et mis en scène. Destiné à devenir un des nombreux gardiens d’une Humanité en sursis, nous revenons à la vie grâce à un petit droïde appelé « Spectre ». Notre personnage se réveille au beau milieu d’un cimetière de véhicules rouillés à moitié enseveli sous la neige. Nous comprenons bien vite que nous somme sur terre au milieu d’une zone de lancement laissée à l’abandon. Jadis des fusées prenaient leurs envols… L’horizon est immense, les ciels sont magnifiques et ce n’est pas un hasard, car notre périple nous conduira bien au delà des nuages à la découverte du système solaire, près des étoiles, notamment sur Mars, venus et la Lune…

Destiny Vénus Ténébrion des Loups Xbox

A la Manière de Dark Soul, l’histoire de Destiny nous est comptée à petite dose, avec peu de mot, laissant place à notre imagination et à l’envie d’en découvrir toujours plus. C’est simple, je n’ai encore jamais « zapper » un dialogue de PNJ, contrairement à d’autre RPG ou MMO, où l’abondance et la longueur des discours ne font qu’ajouter à la vacuité et au peu d’intérêt du scénario !

Une grande partie de l’aspect technique du jeu est orientée dans ce sens : L’ambiance ! On sens bien que l’objectif recherché n’était pas de faire  » super réaliste »,  » super dark », « super ceci » ou « super cela », non le but recherché par Bungie était bien celui-ci : Emerveiller le joueur ! L’introduction du jeu est à elle seul digne d’un grand film de Science Fiction ! La bande son qui nous accompagne tout au long du jeu est aussi incroyablement belle. Je ne vous ai pas encore parlé du doublage des voix en Français, totalement réussi, il y a vraiment des acteurs qui ont du talent, et cet aspect profite énormément à ce coté immersif du jeu. Quel plaisir d’écouter notre petit droïde nous parler avec parfois beaucoup d’humour, ou les PNJ faire leurs petits commentaires à notre approche. Quand je pense que certaines personnes critiquent justement le doublage des voix Françaises, je me dit qu’il y a vraiment de grands malades !

Destiny Equipe d'extration Xbox

Destiny La Tour Xbox

Destiny le Roi des Corrompus, la version XBox 360 :

Les graphismes et l’animation ne sont pas en reste, et la version Xbox 360 n’a pas à rougir de quoi que ce soit. Le « clipping » et « l’aliazing » sont quasi inexistants. La qualité des textures est savamment bien choisie. Que ce soit les détails, l’éclairage, la profondeur de champ, ici tout est maîtrisé. Vous l’aurez compris cette version Xbox 360 fait des merveilles ! Que ce soit en JCJ (joueur contre joueur) ou lors des quêtes en mode histoire, l’animation ne faiblit pas, il n’y a pas de ralentissement lors de rencontre à douze joueurs sur les champs de bataille, ou seul devant des hordes d’ennemis ! Seul petit bémol, les textures des vendeurs de la Tour (dans les menus) ne sont pas terribles comparé à notre avatar et rien ne le justifie. Cette console a beau avoir de l’âge, je suis toujours émerveillé de voir son potentiel au travers de telle réalisation, la Xbox 360 est incroyable !

Destiny le Roi des Corrompus, la version XBox One :

Vous l’aurez sans doute compris, si la version Xbox One apporte des améliorations, elle ne renvoie pas non plus la version Xbox 360 à l’âge de pierre. Meilleure résolution, textures plus fines, végétation plus dense, effets de lumière plus riches, détails plus fournis sont les points forts de cette mouture ! Il n’y a pas à tergiverser, cette version Xbox One sublime l’univers de Destiny ! Difficile donc ne ne pas être sous le charme du travail réalisé. Bungie démontre une fois de plus son talent pour le plus grand plaisir des possesseurs d’une Xbox One.

En conclusion :

Destiny le Roi des Corrompus n’est pas sectaire, nous ne somme pas dans un FPS (first personne shooter) pour les « puristes ». Si comme moi, les jeux à la troisième personne vous rebutent, sachez que celui-ci passe régulièrement à la première personne, notamment lorsque notre gardien se trouve en « ville » à la Tour et au Récif, en d’autres termes, les zones sociales et pacifiées du jeu. La vue change aussi quand nous nous déplaçons au moyen des passereaux, véhicule « copier/coller » de Star Wars. Egalement dans le feu de l’action, lorsque nous déclenchons nos super attaques, ou encore, quand notre gardien s’empare d’une épée…

En résumé, si la première version de Destiny sortie en septembre 2014 était vraiment légère niveau contenu (un scandale ?), cette nouvelle édition « Légendaire » propose enfin une expérience de jeu complète pour un prix abordable. Certes nous ne somme pas encore en présence d’un contenu gargantuesque (et temps mieux ?) mais il y a suffisamment matière pour s’amuser de très longs mois et il serai dommage de passer à coté d’une si belle aventure.

 

Laisser un commentaire