Retour sur Dead Space – Xbox 360

Dead Space, un cauchemar de jeunesse sur Xbox 360. Retrocompatible depuis mars 2016 sur Xbox One, ce fut pour moi l’occasion de replonger sur un des jeux les plus marquant de sa génération.

En 2008, (ça ne me rajeunie pas, snif…) une époque ou le genre « Survival horror » prenait du plomb dans l’aile. Resident Evil 5 et son orientation « jeu de tir en Afrique » avait, pour le coup, jeté un froid sur le genre. Mes espoirs de retrouver un titre similaire à la célèbre franchise de Capcom se tournèrent bien vite sur l’arrivée imminente de Dead Space sur Xbox 360. Une exclusivité temporaire qui me fit acquérir la console de Microsoft. La nouvelle licence d’Electronic Art nous promet un « vrai » jeu de survie ainsi que du sang et des larmes !
Du sang il y en a, c’est vrai, peut être trop même, le soft n’est pas conseillé aux moins de dix huit ans sans raisons, mais je reviendrait sur ce point plus tard.

L’histoire de Dead Space mérite notre attention, sans rallonge lourdingue ou dialogue ridicule, celle-ci nous plonge rapidement dans une situation et un univers solide. Dead Space nous propose d’incarner Isaac Clarke un technicien employé d’une entreprise dont le but est l’extraction de roche à grande échelle. Subordonné à l’agent Kendra Daniels et Zach Ammond, Isaac et ses coéquipiers sont envoyés pour une mission de maintenance sur le vaisseau spatial USG Ishimura… Suite à la découverte d’un étrange vestige sur une planète éloignée, le navire extracteur a cessé d’émettre… Arrivé à bord nous constatons bien vite l’absence d’équipage… Une terrible inquiétude pour Isaac, puisque son épouse est également une employée résidant sur le vaisseau. Pour ne rien arranger, une forme de vie extrêmement hostile et agressive se manifeste, nous obligeant à fuir… chacun de son coté. Il faut investiguer les lieux, mener une enquête sur l’USG Ishimura, mais surtout, surtout, survivre ! Amateur d’Alien et Prometheus, bienvenue !

Read moreRetour sur Dead Space – Xbox 360